Tweet Au début du XXème siècle, le génial inventeur de la Tour se lance dans l’expérimentation de l’aérodynamique dans un premier temps pour trouver une utilité au monument sous sa protection. Puis il inventera la soufflerie et conduira un ensemble de recherche sur les performances aérodynamiques des avions. La polaire Eiffel et un outil de compréhension de la relation entre trois grandeurs : les coefficients de portance et de traînée et puis l’incidence. Share on Facebook Tweet Follow us Share Share Share Share Share Tweet


Contenu réservé aux abonnés. Se connecter ou s'enregistrer (c'est gratuit)

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
captcha
*Champ requis
Powered by WP-Members